OPAL

BLACK OPAL

BLACK OPAL ARCADE

LIGHTNING RIDGE

ADVENTURE




Histoire
Lightning Ridge fût nommé ainsi en mémoire d'une histoire ancienne où un berger, son chien et plus de 600 moutons périrent lors d'un orage.

Cette perturbation atmosphérique accompagnée d’éclairs et de tonnerre marqua à jamais le village de Lightning Ridge à la fin des années 1880. Les pierres d’opales ont d'abord été trouvées dans les couches érodées du ruisseau traversant la rivière du village ainsi que sous les racines d’arbres déracinés par la foudre. La première pierre tomba entre les mains du cavalier Jack Murray en 1901.

Charlie Nettleton, un mineur de Bathurst, commença sa carrière de mineur d'opale à White Cliffs. Malheureusement, le succès ne lui a pas souri. Il débuta par l’exploitation massive de l'une des crêtes, plus tard connut sous le nom Hill Nettleton sur la station Angledool. Ce site devait devenir le principal domaine d’exploitation de Lightning Ridge. En 1903, Charlie vendit la première pierre d'opale découverte sur le terrain. Il ne reçut que 30 dollars à l’époque. Cinq ans plus tard, cette même parcelle lui aurait value environ 50 fois plus.

3 mile
La demande entourant cette pierre augmente à pas de géant. C’est pourquoi des mineurs de partout dans le monde s’y rencontrent à la recherche du trésor. La chasse à l’opale a finalement débouché peu après sur les domaines situés tout près de Lightning Ridge. L'un des domaines les plus célèbres pour l’extraction de l'opale est situé à 3 miles à l'extérieur du canton. Ce dernier a été extrêmement productif depuis le début du 19e siècle. Encore aujourd'hui, ces terres sont toujours travaillées et on y retrouve cette opale noire qui fait le bonheur de plusieurs.

Grawin
Pendant une longue période, les mines de la région n’ont pas débouché à de grandes trouvailles ne permettant pas aux mineurs de continuer les recherches. Ce n’est que dans les années 70 que Grawin, travaillant sur une autre affaire du côté ouest de Lightning Ridge à environ 45 km, découvrit un autre secteur où l’exploitation de l’opale noire fût possible. Ces découvertes permirent la création de nouveaux domaines connus sous le nom de Sheepyard et Carters. Travaillant à la sueur de leur front, c’est au marteau et au pic que les mineurs produirent la plus grande quantité d'opales noires des années 80. Les années suivantes furent plutôt instables, allant jusqu’à dire que ce fût une période sèche malgré les quelques lueurs d’espoir qu’ont apportées les mines de Mulgas et Wee Warra. Aujourd’hui, les opales noires sont utilisées lors de la confection de vêtements et dans la production d’opales de qualité supérieure.

Coocoran
Lors des temps modernes, les mines de Coocoran furent reconnues pour être les plus importantes appuyant la production de cette dernière dans toute l'histoire de l’opale noire. Coocoran est situé à 20 km à l'ouest de Lightning Ridge. Ce secteur devint le lieu premier de l’exploitation de l’opale dans les années 1990 avec la découverte de plus de 40 nouveaux domaines. Cet évènement permit à la région d’être reconnue pour sa quantité ainsi que pour la qualité supérieure d'opale noire qu’on y produit. Lightning Ridge est maintenant passé premier au classement australien comme ville ayant le plus de millionnaires par habitant.

Étant donné les lois entourant la prospection dans cette région, les mineurs sont maintenant limités dans l’examination de terrains en vue d’y découvrir des gisements de minéraux. Seuls les sites les plus petits sont toujours exploités, par exemple, Jag Hill, Wyoming, Mehi, etc.

Personne ne sait où et quand d’autres zones seront déclarées prête à l’exploitation.